Comment Will Smith a sauvé le Jour de l'Indépendance



En effet, Will Smith vole la vedette tous les Jours de l'Indépendance grâce à son rôle magistral dans le film de 1996 du même nom. Mais ce qui suit est une autre histoire.



Ça se présentait plutôt mal, question feu d'artifice. "Go 4th on the River", le spectacle pyrotechnique annuel sur le fleuve Mississippi, avait été annulé par manque de financement et tout espoir était perdu. Il y avait des choses pour les gens de faire ici et là, mais aucun événement officiel au coeur de la ville comme il y en avait dans "le temps d'avant", pour enfin célébrer notre liberté nationale et pour enfin célébrer notre liberté de l'emprise cruelle de la dictature de la Covid de la meilleure façon possible: faire sauter des trucs.



Il se trouve que notre héros et trésor national Will Smith est en ville pour tourner le film Emancipation qui raconte la réalité vécue de Gordon, alias "Whipped Peter", (Peter le fouetté) un homme noir réduit en esclavage en Louisiane qui s'est échappé en 1863 de la plantation dans la paroisse de Saint-Landry où il était asservi. Gordon a marché les 40 miles (64 km) jusqu'à la base de l'armée de l'Union à Bâton-Rouge, esquivant l'odorat des chiens de chasse tout le long de son périple.


Les docteurs qui l'ont traité à son arrivée ont pris des portraits de ses blessures. Ces photos ont finalement été soumises à Harper's Weekly, le journal le plus lu aux État-Unis à l'époque. L'une de ces photos, publiée dans le magazine, a eu un effet profond sur le public et a inspiré un grand nombre de personnes à se joindre au mouvement abolitionniste. Comme par hasard, la date de cette publication est le 4 juillet 1863.


Les cicatrices chéloïdiennes de Gordon alias Whipped Peter, 1863 (Bibliothèque du Congrès)


Bizarrement, Will Smith et l'équipe de production n'ont pas été censé réaliser le film en Louisiane, malgré son sujet. Tout était prêt en Georgie (bien connue pour ces incitations fiscales pour des films), mais Will Smith et le directeur Antoine Fuqua ont annoncé qu'après la ratification du Election Integrity Act, une loi que le président Joe Biden a appelée "Jim Crow au 21e siècle", ils se retiraient, disant: "Nous ne pouvons pas, en toute bonne conscience, fournir un soutien économique à un gouvernement qui promulgue des lois électorales rétrogrades conçues pour restreindre l'accès au vote." (CNN)


Will Smith (g) et Antoine Fuqua (d) (AP)


Cela nous amène au 4 juillet 2021. Will Smith entend que le feu d'artifice a été éteint et il decide d'allumer l'esprit de son foyer temporaire de la Nouvelle-Orléans avec un cadeau de $100 000. On ne peut pas s'empêcher d'imaginer que ce spectacle de lumière et de son n'étaient pas seulement dédié à la liberté américaine, mais au courage de Gordon et aux leçons que nous continuons d'apprendre.

 

Sources:

https://apnews.com/article/will-smith-new-orleans-lifestyle-health-coronavirus-pandemic-5ffaf6272d3f92b6b7274f6effb80c79

https://www.cnn.com/2021/04/12/entertainment/will-smith-antoine-fuqua-boycott-georgia/index.html

https://allthatsinteresting.com/gordon-the-slave-whipped-peter