top of page

Des concertes qui arrive à la NO

Le week-end dernier aurait dû être le festival de la musique Voodoo Festival à la Nouvelle Orléans, mais il n’est pas passé à cause de la pandémie. Néanmoins, dans l’esprit des concerts fantastiques on vous fournit une liste des shows remarquables pour le reste de l'année.


Le 7 novembre à Tipitina’s : Bruce Daigrepont

Ce géant de la musique cadienne est un de nos préférés. Allez danser avec nous et écoutez le groupe excellent de Bruce Daigrepont.


Le 17 novembre à Chickie Wah Wah : Helen Gillet

Une autre de nos musiciennes favorites, Gillet est une violoncelliste exceptionnelle. Elle est née en Belgique et habitait autour du monde. Ses expériences diverses façonnent son style unique et exploratoire.


Le 18 novembre à Tipitina’s : Ivan Neville

Légende locale de la Nouvelle Orléans, Neville présentera une de ses nuits du piano à la salle de Tipitina’s tout aussi célèbre. Malgré une épreuve avec le coronavirus l’année dernière, le musicien est revenu avec des performances solo et aussi avec son groupe, Dumpstaphunk.


Le 19 novembre à Tipitina’s : Shakey Graves

TOUS VENDU. Avec un style unique qui combine les sons du rock classique et de l’Americana, guitariste et chanteur Alejandro Rose-Garcia a la capacité de toucher la vieille âme en chacun de nous. C’est sûr que le spectacle solo de Shakey Graves sera inoubliable.


Le 30 novembre et le 1er décembre à The Civic Theater : Billy Strings

TOUS VENDU. Ce musicien de bluegrass et guitariste américain a été appelé un « prodige de bluegrass » par Rolling Stone et il a gagné le Grammy pour le Meilleure Disque de Bluegrass en 2021. Avec l'expérience dans le genre de heavy metal, Strings approche les performances acoustiques avec la même énergie et enthousiasme.


Le 18 décembre à Toulouse Theatre : Michot’s Melody Makers avec Leyla McCalla

Michot’s Melody Makers est le projet indépendant de Louis Michot, un des membres fondateurs de Lost Bayou Ramblers. Ce groupe étend les limites de la musique cadienne traditionnelle avec ses cordes électriques. Leyla McCalla fait une exploration de son héritage et la langue créole haïtienne. Née à New York aux parents haïtiens, elle est tombée amoureuse avec la Nouvelle Orléans après une saison comme musicienne des rues au Vieux Carré.


Toulouse Theatre , précédemment connu comme One Eyed Jacks, a rouvert ses portes juste le week-end dernier. Il a été récemment acheté par deux membres du conseil d’administration de Preservation Hall, Ben et Jeanette Jaffe, et Clayton et Boo Randle, homme d’affaires et décoratrice d’intérieur respectivement. Ils ont décidé de restaurer le nom original de 1961, d’où Toulouse Theatre. Plus de salles y sont ouvertes maintenant, après un temps sec à cause de la covid, il y a beaucoup de performances – des musicien·ne·s locales et en tournées – que vous ne voulez pas manquer.


Le 31 décembre à The Civic Theater : DJ Soul Sister

Ce réveillon du Jour de l'an sera la 19e fois que DJ Soul Sister présentera sa fête de Soul Train.



Commentaires


bottom of page