Colère dans la Chambre: Un projet pour étudier l'inconduite policière et son débat enflammé

Ce qui suit est un extrait d’un article publié le 24 Juin, 2020 dans le journal The Advocate par Will Sentell. Pour lire l’article complet, cliquez ici.

Traduction par Sam Craft.

Le représentant Ted James, démocrate de Bâton-Rouge est embrassé par la représantante Malinda White, démocrate de Bogalusa. Photo de l'équipe par Bill Feig.

Malgré des commentaires furieux vers la fin du débat, la Chambre des représentants de la Louisiane a massivement parrainé un plan mercredi d’étudier les pratiques policières dans tout l’état et a plus ou moins garanti l’approbation finale de la proposition. Le vote a été 99-0, qui renvoie la mesure au Sénat pour examen des changements.


La plupart de la discussion de la Chambre était calme après des pourparlers plus tôt dans la journée parmi le représentant Ted James, démocrate de Bâton-Rouge et parrain de la Chambre, chef de la majorité Blake Miguez, républicain d’Erath, et d’autres.


Les deux parties ont convenu de supprimer un point de friction antérieur — des références à George Floyd, l’homme noir à Minneapolis qui est mort le mois passé après qu’un policier blanc l’a maintenu au sol avec son genou contre son cou pour presque huit minutes, dans la résolution.

Mais la discussion placide est devenue houleuse dans la Chambre tout d’un coup silente quand le représentant Tony Bacala, républicain de Prairieville a cité des statistiques dont, selon lui, montre que bien plus des Blancs sont tués par des policiers que des Noirs et que des officiers meurent à un taux beaucoup plus élevé que des citoyens noirs et blancs.

“Si on va avoir cette conversation, on va s’assurer qu’on va avoir cette conversation,” Bacala a dit à la Chambre. “Allons pas limiter quoi ce que on va parler.”

Représentant James, visiblement agité, a ensuite répondu que le supporteurs de la résolution ont convenu avant le débat de ne pas rentrer dans les détails de leur plaintes. “Mais puisque on est là, je vas pas courir de ça,” a dit James.


“Si on voulait vraiment tenir la conversation, on n’aurait pas dû diluer le projet,” James a dit, en référence à la suppression des mentions de George Floyd et une autre ligne que disait que les hommes noirs sont trois fois plus susceptibles de se faire tuer par des policiers.

“Je voulais pas faire ça,” a dit James. “Et j’ai accepté de ne pas faire ça. Mais comme il y a une demande de discuter toute la question, allons parler de toute la question.”


Il a dit que ce n’est pas rare que les policiers prennent “des vacances financées par les contribuables” après être impliqués dans des fusillades avec des citoyens noirs.

Mercredi, la référence à M Floyd a été supprimée comme partie de ce que James a appelé un effort de créer une formulation “avec laquelle tout le monde sera à l’aise.”


La législation mettrait en place un groupe de travail de 25 membres qui lancerait des audiences au plus tard le 15 août et qui ferait des recommendations à la législature de l’Était.


Le panel s’appellerait le Groupe de travail sur la formation de la police, la sélection, et la désescalade.


Des questions à étudier comprendraient la reconnaissance des préjugés raciaux, l’inconduite, le recours à la force, et “l’identification et l’élimination de mauvais éléments.”

LNOCover.png

BECOME A SPONSOR

Let people know your business is working to keep French alive in Louisiana.

Cajun Fiddle Covers.png
BEINCOOL.png
SLF.png

Subscribe to Our Newsletter

Company

Platform

Contact

Follow Us

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • YouTube
  • LinkedIn

© New Niveau 2020 | NewNiveau.com