L’augmentation du SMIC gouvernemental à la Nouvelle-Orléans ?

Vous pouvez lire l’ordonnance ici.

 
 

Le 3 juin 2021 cinq membres du conseil municipal de la Nouvelle-Orléans (Brossett, Palmer, Glapion, Banks, et Nguyen) ont introduit un amendement, sous forme d’une ordonnance, à l’ordonnance concernant le salaire minimum vital (ou salaire minimum interprofessionnel de croissance, SMIC). Il n’y a pas encore de vote sur cette ordonnance — le délai d’ajournement est le premier octobre 2021. Néanmoins, cinq des sept membres du conseil l’a introduite donc c’est probable qu’elle sera adoptée.

Cette augmentation proposée aurait un effet seulement sur des employés gouvernementaux de la ville et des travailleurs avec employeurs sous contrat de la ville, avec des conditions. Seulement des contractants qui reçoivent au moins $25 000 des contrats annuels de la ville et des bénéficiaires de la ville qui reçoivent au moins $100 000 doivent suivre ces nouvelles règles.

En ce moment le SMIC gouvernemental est de $10,55 par heure, une mesure adoptée en 2015 et entrée en vigueur au début de 2016. Comme résultat de cette ordonnance, si elle est adoptée, le nouveau SMIC serait de $11,19 pour le reste de l’année civile. Commençant en 2022 le SMIC serait de $13,25 et en 2023 il serait de $15,00. Après cela, le SMIC serait augmenté avec l’inflation, comme défini par le Consumer Price Index de l’U.S. Bureau of Labor Statistics de la région du sud.

Le conseiller Brossett a proposé la première augmentation du SMIC gouvernemental à la Nouvelle-Orléans en 2015, quand il était relevé à $10,55.

Le SMIC de la Louisiane et de la Nouvelle-Orléans pour des employés des entreprises privées reste à $7,25, le SMIC minimum des États-Unis. La Louisiane n’a pas un de SMIC, donc le SMIC fédéral des États-Unis s’applique.

Depuis 1997, les municipalités et les paroisses en Louisiane ont été interdites d’augmenter leur SMIC local des employeurs privés. En 2019, Royce Duplessis, un représentant de la Nouvelle-Orléans, a proposé une loi qui aurait renversé cette loi. Néanmoins, elle était bloquée par le parti républicain à la législature à Bâton-Rouge dans la Committee on Labor and Industrial Relations. Cette loi proposée aurait eu aussi l’ajout des autres avantages comme un nombre minimal des jours de congés de maladie ainsi que des journées de vacances.

Ce type de législation est proposé avec l’objectif, selon ses promoteurs, de payer les gens un minimum vital. Les opposants disent qu’il serait négatif pour la Louisiane et son économie et que le gouvernement ne devrait pas avoir une telle position dans l’économie. Conformément aux adversaires, ils croient que le gouvernement ne devrait pas mettre en place un SMIC et ce devrait être à l’économie soi-même de décider les salaires et qu’en outre il condamnerait les petites entreprises qui n’ont pas les finances de payer ces salaires élevés.

Le Texas et le Mississippi ont des SMICs de $7,25 aussi, mais l’Arkansas a un SMIC de $11,00. Le gouverneur John Bel Edwards soutient un SMIC plus élevé en Louisiane.