Lancement de l'exposition Art for Activism, organisée à l'initiative de Brandon Surtain

Ce qui suit est la traduction d’un article publié le 7 août 2020 dans le journal The Advocate. Pour lire l’article en anglais, cliquez ici.

Traduction : Rudy Bazenet pour New Niveau.

Photo : Robin Miller

Ancien joueur de football devenu artiste, Brandon Surtain reconnaît les opportunités qui se sont offertes à lui au cours des dernières années et souhaite à son tour faire un geste pour la communauté. Les récents mouvements qui ont traversé le pays, visant à demander plus de justice sociale, l’ont notamment incité à faire entendre la voix d’autres artistes.

C’est ainsi qu’est née l’exposition Art for Activism, regroupant 60 œuvres réalisées par des artistes louisianais. L’exposition, inaugurée lundi dernier à la Carroll Gallery de l’université Tulane, est également disponible en ligne sur le compte Instagram @art.foractivism.

Elle restera ouverte jusqu’au 3 septembre. Une vente aux enchères en ligne se tiendra également dans ce cadre le 20 août prochain, de 19h00 à 20h00.

70% des recettes seront reversées à l’association politique Mobilizing Millenials, qui vise à promouvoir l’éducation politique et civique chez les jeunes, en les encourageant notamment à aller voter. Les 30% restants seront reversés aux artistes.

Brandon Surtain, qui a développé ce projet en partenariat avec Emery Gluck et Carlyn Morris, toutes deux artistes, a obtenu en mai dernier un master en architecture de l’université Tulane. Il y avait obtenu une bourse suite à la publication d’un article dans The Advocate, qui revenait sur la manière dont il avait lancé, en 2017, une exposition au Arts Council of Greater Baton Rouge, dans le cadre de ses études à LSU. L’ensemble de ses œuvres avaient alors été vendues.

L’été dernier, la galerie Arthur Roger de La Nouvelle-Orléans avait également exposé ses œuvres dans le cadre le cadre de la White Linen Night. Deux d’entre elles avait notamment été acquises par le propriétaire d’un club de la NFL, qui avait souhaité rester anonyme.

M. Sustain, qui travaille désormais dans l’immobilier, n’exposera cette fois-ci aucune œuvre dans le cadre du projet Art for Activism.

« C’est une manière de donner une voix à d'autres artistes de Louisiane », explique-t-il. « Cette exposition émerge des revendications qui ont suivi le meurtre de George Floyd. L’art a le pouvoir de susciter un débat, un questionnement, une remise en cause de nos opinions et les artistes le savent bien. C’est là l'objectif de cette exposition ».

Chaque artiste a ainsi dû soumettre une œuvre récente, abordant le thème du racisme, aussi bien individuel que systémique, dans le sillage du mouvement Black Lives Matter.

« Nous leur avons précisé qu’il s’agissait de susciter de l’espoir et d’accompagner un changement d’opinion et de culture vers quelque chose de meilleur », précise Brandon Surtain. « Leur interprétation de cette thématique pouvait être aussi large ou directe qu’ils le souhaitaient ».

Soixante artistes avaient répondu à l’appel au cours des 24 heures suivant l’annonce de l’exposition.

« Nous avions initialement un autre lieu en tête mais nous avons finalement dû déplacer l’exposition à la Carroll Gallery, car nous avions besoin d’espace supplémentaire. Nous avons fait tout notre possible pour exposer le plus grand nombre d’artistes, même si nous avons finalement dû limiter le nombre d’œuvres exposées ».

Présenté en partenariat avec The Nous Foundation


LNOCover.png

BECOME A SPONSOR

Let people know your business is working to keep French alive in Louisiana.

Cajun Fiddle Covers.png
BEINCOOL.png
SLF.png

Subscribe to Our Newsletter

Company

Platform

Contact

Follow Us

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • YouTube
  • LinkedIn

© New Niveau 2020 | NewNiveau.com