Landrieu nommé conseiller principal pour la loi sur les infrastructures : l'effet pour la Louisiane

Mitch Landrieu a été nommé le conseiller principal au président concernant la coordination de l’infrastructure par Président Biden dimanche, le 14 novembre.


Landrieu a passé 30 années avec un mandat en Louisiane. Il a été représentant étatique (1988-2004), lieutenant-gouverneur (2004-2010), et maire de la Nouvelle-Orléans (2010-2018). Quand il a quitté le bureau du maire en 2018, il a dit qu’il ne sera pas candidat à la présidence, mais qu’il voulait avoir un impact au niveau national tout de même. Cette position comme conseiller principal au président apparaît d’être idéale.


Comme conseiller principal, Landrieu va superviser le $1 milliard en dollars de la législation bi-partisane que Biden a signé lundi, le 15 novembre. Cette position est similaire à celle que Biden a eu pendant la première année de l’administration Obama avec le Recovery Act de 2009. L’argent sera utilisé pour améliorer et moderniser des rues, des ponts, des tuyaux, et de l’internet haut débit. Bill Cassidy, un sénateur de la Louisiane, soutient ce choix par Biden. Cassidy a voté en faveur de la législation.


Le gouverneur actuel, John Bel Edwards, soutient aussi le choix de Landrieu comme conseiller principal et coordinateur. Il croit que Landrieu a une compréhension unique des challenges aux infrastructures en Louisiane, grâce à ses mandats dans l'État. La Louisiane va recevoir au moins $7 milliards de dollars de la législation.


L’ancien maire a fait beaucoup d’attention à l’antiracisme. Quatre monuments au mouvement sécessionniste ont été retirés de la ville, une action prise avec son soutien. En 2018, après avoir quitté ses fonctions, il a publié un livre qui s'appelle In the Shadow of Statues : A White Southerner Confronts History. Pendant la même année, il a commencé une étude au racisme dans le sud qu’il a utilisé en fondant E Pluribus Unum, une organisation non-partisane à but non-lucratif. Le but de cette organisation (à but non-lucratif) est de créer un endroit où l’effet durable de racisme peut être discuté.


Pendant son mandat comme maire, Landrieu a dirigé la récupération de la ville à cause de l'ouragan Katrina (qui a continué en 2010 quand il est entré en poste) et de la marée noire de BP dans le Golfe du Mexique. En 2015, il a été nommé “Public Official of the Year" (fr : Fonctionnaire de l'année) par Governing, et en 2016 “America’s Top Turnaround Mayor” (fr : Le meilleur maire de redressement d’Amérique). Pendant l’automne 2018 et le printemps 2019, Landrieu a été visiteur-stagiaire au Harvard Kennedy School for Public Policy.


Mitch Landrieu n’est pas la première personne de sa famille qui a été un politicien. Son père a également été maire de la Nouvelle-Orléans, quittant ses fonctions en 1988 – 40 années avant son fils. La sœur de Mitch, Mary Landrieu, a été une politicienne, occupant la poste de représentante étatique avant son frère.