Britney : Est-elle Free ?



Photo par Tim Mosenfelder, Getty Images


Si vous vivez dans une grotte, vous ne pourriez pas savoir que, eh bien, pareil pour Britney Spears. Ces dernières années ont été dures pour la chanteuse de la Louisiane, vivant sous la tutelle légale de son père Jamie Spears qui cite des raisons psychiatriques qu'elle ne serait plus capable de gérer ni ses propres finances ni sa vie domestique. La tutelle a officiellement démarré en 2008 mais ce n'est que depuis quelques mois que le public a commencé à comprendre la totalité de sa vie dans la grotte.


La tutelle, ou conservatorship dans la loi états-unisienne, est la nomination d'un tuteur/d'une tutrice (conservator/conservatrix en anglais) pour gérer les finances et/ou la vie quotidienne à l'égard d'un·e adulte (conservatee en anglais) dont les capacités physiques ou mentales sont altérées, ou d'un·e mineur·e qui n'est plus protégé·e par l'autorité parentale. La tutelle, dans la très grande majorité des cas, est employée dans des situations qui concerne une personne particulièrement âgée et/ou sévèrement handicapée.


En janvier 2008, à l'âge de 26 ans et au beau milieu d'une bataille pour la garde, Britney se fait interner contre sa volonté en hôpital psychiatrique pour avoir refusé de céder ses deux fils à leur père, Kevin Federline. Peu de temps après, son père, Jamie Spears, fait une requête au tribunal de la mettre sous tutelle et se nomme lui-même tuteur. La tutelle est censée être temporaire, mais une décision par la juge Reva Goetz de la Cour supérieure de Los Angeles en octobre 2008 prolonge la tutelle indéfiniment. Sous des yeux attentifs, Britney sort quatre albums, un bon nombre de singles, et poursuit plusieurs tournées et résidences dont les recettes contournent Britney et tombe plutôt sous la gestion de Jamie.


Au début de 2019, le hashtag omniprésent #FreeBritney fait surface. Face à une spéculation croissante, un parajuriste travaillant pour l'équipe de Jamie Spears apparaît sur le podcast Britney's Gram, une emission par et pour des fans de la chanteuse, et divulgue une avalanche de nouvelles informations sur le traitement de Britney au cours des années précédentes. Il est révélé que, malgré une histoire publique au contraire issue de Jamie et ses comparses, Jamie a causé l'annulation d'une longue série de concerts et l'a interné de force dans une institution psychiatrique. En février 2021, le documentaire The New York Times Presents: Framing Britney Spears sort sur Hulu et FX, décrivant les détails du cas et les difficultés qu'elle a subies comme une star depuis son enfance.


Des partisans de Britney se rassemblent à l'extérieur d'un tribunal à Los Angeles.

Photo par Chris Pizzello / AP


Le 23 juin 2021, Britney a enfin pu témoigner devant un tribunal, exprimant dans ses propres mots via streaming audio les abus des dernières plusieurs années. Entre autres choses, elle mentionne être forcée de se produire sur scène, être forcée de prendre des médicaments sans son consentement, et être obligée d'obtenir un DIU qu'elle ne peut pas faire retirer. Ce témoignage a attiré la colère du grand public ainsi que de plusieurs législateurs fédéraux.


Lors d'une audience le 14 juillet, la juge Brenda Penny lui a accordé le droit de choisir son propre avocat pour la première fois depuis le début de la tutelle.


Plusieurs groupes d'interêt ont élevé la voix contre cette tutelle, y compris l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU en anglais) qui a déposé un mémoire d'amicus curae (lit. "ami de la cour"), un document dans lequel un tier offre la service d'expertise ou d'informations spéciales qui pourraient avoir un impact sur un procès. Selon Zoë Brennan-Krohn, avocate pour le Projet pour les droits des personnes handicapées de l'ACLU, "la Cour supérieure de l'État de Californie doit reconnaître l'autonomie de Spears et les droits des personnes handicapées de vivre des vies indépendantes et autonomes en tant que membres actifs de leurs communautés."


Comme pour l'État de Californie, la Louisiane a ses propres lois de tutelle, connue en Louisiane comme "l'interdiction". Selon un groupe de défense pour des personnes handicapées appelé Disability Rights Louisiana, l'interdiction en Louisiane est "le processus le plus envahissant qui touche les droits d'un individu" et servent à, bien sûr, interdire une personne d'avoir la capacité d'entrer dans tout contrat, de voter, de se marier, d'acheter une maison, et bien plus encore. Un·e adulte "interdit·e" en Louisiane a essentiellement les mêmes droits qu'un enfant.


Anciennement lourdement contrôlé par sa direction, l'Instagram de Britney Spears est devenu, au cours des dernières semaines, sa plate-forme de diffusion la plus efficace. Un post publié le 17 juillet dit: "Cette tutelle a tué mes rêves… donc tout ce que j'ai c'est l'espoir…" Dans la description à côté d'une vidéo de peinture, elle affirme "Voici une expression de comment je me sens à ce moment… rebelle… colorée… brillante… audacieuse… spontanée… magique…" On attend avec impatience la magie qui sans doute se déroulera grâce à sa nouvelle liberté.