Covid : les vermifuges pour chevaux et la lenteur des vaccinations



Ces derniers jours l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (le FDA) et d'autres départements de santé étatiques, comme celui au Mississippi, ont dénoncé l’usage des médicaments formulés pour les grands animaux d'élevage, comme les bovins et les chevaux, pour le traitement ou la prévention de la Covid. Ces médicaments vétérinaires ne sont pas approuvés pour cet usage et il n’y a rien qui indique qu’ils sont efficaces dans ce contexte. De plus, ces médicaments sont dangereux pour ceux qui les utilisent de cette manière.


Spécifiquement, le médicament “ivermectine” est au centre de ces mythes aujourd’hui. Bien qu’il existe des usages approuvés par les humains et les animaux, le traitement ou la prévention de la covid n’en fait pas partie. Des effets secondaires pour les humains incluent des lésions hépatiques, la nausée, l’enflure des membres ou du visage, et plusieurs autres.


Ces mythes ne sont pas les premiers concernant l’usage des médicaments non approuvés pour l’automédication contre la Covid, ou pour la prévention de sa propagation . Au début de la pandémie, l’ancien président Trump a soutenu l’affirmation que l'hydroxychloroquine aurait pu être utilisé pour la prévention de la contraction de la Covid — une affirmation déjà désapprouvée en ce moment-là par les départements de santé mondialement.


Comme avec l’hydroxychloroquine, la demande du médicament pour cet objet cause des problèmes pour ceux qui l’utilisent pour son usage approuvé, et le FDA a suggéré de consulter son vétérinaire.


C’est probable que l’ascension de ces mythes est due à l’augmentation du nombre de cas de la Covid nationalement et ici en Louisiane. Selon les données plus récentes du département de la Santé de la Louisiane, 40,6 % de la population louisianaise est complètement ou partiellement vacciné. À la fin du mois de juillet, c’était seulement 36,9 % de la population. Mercredi matin, la ville de la Nouvelle-Orléans a dit que 78 % des gens pour lesquels c’est approuvé ont reçu au moins leur premier vaccin contre la Covid, et que c’est projetée qu’il sera à 80 % d’ici la fin de semaine.


La Covid est encore un grand problème pour la Louisiane, les États-Unis, et le monde entier. Maintenant environ 4 600 cas louisianais, 150 000 cas américains, et 660 000 cas mondiales sont rapportés quotidiennement. 51,7 % des américain·e·s sont complètement vacciné·e·s. Nous sommes encore vraiment au beau milieu d’une pandémie, même si on essaie de retourner à une vie plus normale.


Mots-clés :