Les représailles après la session d'annulation de veto échouée


 
 

Le 20 et le 21 juin, la législature de la Louisiane a tenu une session d'annulation de veto. Néanmoins, aucune tentative d’annulation n'a réussi. 16 des 28 lois auxquelles le gouverneur John Bel Edwards a opposé son veto ont été reconsidérées.


Le seul vote qui a presque réussi a été sur la loi proposée qui limiterait la participation des personnes dans les équipes sportives selon leurs sexes biologiques. Le raisonnement du proposal était que les sports des filles ne doivent pas inclure des filles transgenres. Le président de la chambre de la Louisiane, Clay Schexnayder, a pu trouver 68 des 70 requis pour le renversement du veto. D'autres lois concernaient les droits des armes, le vote et l’identification des électeurs, les déclarations de l’état d'urgence, la vaccination, et beaucoup d'autres sujets aussi.


Après cette session, Schexnayder a retiré deux démocrates, Chad Brown et Vincent Pierre, de leurs positions comme présidents des comités. Schexnayder a aussi retiré deux autres représentants des comités convoités. L’une de ces personnes est Roy Daryl Adams de Jackson, qui n'est associé à aucun parti. Le président de la chambre peut décider unilatéralement le président des comités.


Mercredi, le 4 août, le caucus afro-américain et celui du parti démocrate de la législature louisianaise ont publié une déclaration ensemble en réponse de ces représailles contre des membres du parti démocrate et les indépendants qui n’ont pas voté pour les annulations des veto mis par le gouverneur. Dans la déclaration, ils ont dit que c’est ridicule pour Schexnayder de punir ces membres démocrates pour l’échec de la session d’annuler des vetoes du gouverneur, car ils ont essayé de prévenir la session entière. Ils ont affirmé que ces actions prises approfondissent la partisanerie.


Le gouverneur John Bel Edwards a dit qu’aucun gouverneur ne veut que ses vetoes soient annulés, donc il était content du résultat de la session. La session a coûté aux contribuables de la Louisiane environ $76 000, à cause des dépenses de millage et leurs indemnités quotidiennes. Le coût du sénat était de $29 000 et celui de la chambre était de $47 000, selon leur secrétariat et commis, respectivement. C’est la première session d’annulation de veto depuis l'adoption de cette constitution en 1974. Seulement deux annulations de veteos sont connues de s’être passées — en 1991 et en 1993 — mais elles ont été faites pendant la session régulière.


Clay Schexnayder a été désigné président de la Chambre avec le soutien des démocrates et un petit groupe de républicains. Il a promis de travailler avec les deux partis et d’être un président pour toutes et tous dans la législature, et cela est une raison pour laquelle il était soutenu. Les caucus des démocrates et des afro-américains ont dit qu’il n’a pas tenu sa promesse avec ses actions la semaine passée.


Maintenant on attend la réponse de Clay Schexnayder ou les républicains de ce que les caucus ont dit. On attend aussi le futur politique de Schexnayder.


 

Ressources:

https://www.katc.com/news/gov-edwards-to-hold-press-conference-on-veto-override-session

https://lailluminator.com/2021/07/22/louisianas-historic-veto-override-session-winners-and-losers/

https://lailluminator.com/2021/07/30/louisiana-house-speaker-punishes-lawmakers-over-failed-veto-override/

https://legis.la.gov/legis/BillInfo.aspx?i=240325

https://legis.la.gov/legis/SessionInfo/SessionInfo_21VS.aspx

https://www.theadvocate.com/baton_rouge/news/politics/legislature/article_be0929e0-f17c-11eb-a513-53dad462966b.html#uid=903026ee0df899437ffc69a3731af40e

https://twitter.com/LAblackcaucus/status/1422924759470333958?s=20

https://twitter.com/LAblackcaucus/status/1421215091987468288?s=20

https://www.wwltv.com/article/news/louisiana-veto-session-carried-76k-price-tag-for-taxpayers/289-aee17732-35b3-418b-a02a-393e05b4a395