Un projet de loi pour protéger le fleuve Mississippi fait des vagues


Il y a un mois une loi qui propose une solution nationale pour la dégradation du fleuve Mississippi a été proposée par une représentante de Minnesota, l’état où le cours supérieur du fleuve est situé. Le projet de loi reste en comité. La loi, qui s’appelle le Mississippi River Restoration and Resilience Initiative Act, ou le MRRRI, demande $300 millions annuellement pour le soutien des communautés et des habitats le long du fleuve. Le programme qui serait lancé comme résultat de l’adoption de cette loi est basé sur des programmes comme l’Initiative Restorative des Grands Lacs (the Great Lakes Restoration Initiative), qui ont eu beaucoup de succès.


Quelques-uns des objectifs de la loi sont d’améliorer la résistance communautaire du changement climatique, de réduire le risque d'inondation, de restaurer l’habitat faunique, et d’améliorer la qualité de l’eau potable du fleuve.


Les dommages des tiges principales du fleuve ont coûté plus de $6,2 milliards en 2019. Cela n’inclut pas l’effet des nitrates sur le golfe du Mexique qui coûtent les industries des fruits de mer et du tourisme au moins $82 millions chaque année, à cause d’une zone morte. Le coût d’inaction est, sans conteste, très élevé.


Des communautés de couleur, les groupes indigènes, et les personnes pauvres et rurales le long du fleuve assument les dépenses au niveau disproportionné. Cette loi propose plus d’attention et de finances pour soutenir ces communautés.


Cette mesure législative permettrait aussi de protéger des espèces de plantes natives que l'invasion des espèces aquatiques comme la jacinthe d’eau (l’herbe du bayou), l’arbre à suif chinois (l’arbre à poules), l’herbe à alligator (l’herbe à cocodrie), et beaucoup d’autres. Ces actions protégeraient le Mississippi pour l’usage et l’appréciation de nos descendants.


Néanmoins, il n’y a pas, à ce moment, un partenaire de parrainage de cette mesure de la Louisiane. Étant donné notre position sur le fleuve, le MRRRI nous bénéficierait beaucoup. Le représentant de la Chambre des É-U, Bennie G. Thompson de Mississippi est un partenaire de parrainage, ainsi que Cori Bush de Missouri, Steve Cohen de Tennessee, et John Yarmuth de Kentucky. Des groupes qui la soutiennent sont la Société Audubon, les Ami·e·s du fleuve Mississippi (Friends of the Mississippi River), et le groupe de collaboration de la région de la Nouvelle-Orléans (the Water Collaborative of Greater New Orleans).


Ces coûts de protection du fleuve semblent très hauts, mais le fleuve génère environ $500 milliards en revenue et 1,5 millions d'emplois chaque année, et fournit aussi de l’eau potable à 20 millions d’Américain·e·s. Le Mississippi est nécessaire pour nos vies, et sa protection est une obligation si on veut qu’elles continuent comme d’habitude.


Le port de la Nouvelle-Orléans fournit presque 120 000 emplois aux personnes nationalement, directement et grâce aux industries dépendantes. En 2019, avant la covid, il a créé $29.8 millards de production. Il a un fort impact au niveau local, étatique, et national. Le soutien et la protection du fleuve Mississippi et aussi le soutien de notre port, nos industries, et notre économie nationale.




 

Ressources :

https://www.audubon.org/news/new-legislation-will-protect-water-quality-build-resilience-and-restore-bird

https://www.confedmo.org/wp-content/uploads/2020/12/MRRRI-one-pager_9-10-20.pdf

https://www.congress.gov/bill/117th-congress/house-bill/4202/text

https://fmr.org/tags/mrrri

https://www.healthygulf.org/blog/we-need-a-mississippi-river-restoration-and-resilience-initiative

https://www.loc.gov/item/2008680447/

https://www.loc.gov/item/2016794736/