Des maisons de soins et l’ouragan Ida : ce qu’on connaît


Le 4 septembre, Dr Joseph Kanter, un agent de santé publique pour l’état de la Louisiane, a ordonné la fermeture des sept maisons de soins qui ont évacué à un entrepôt le 27 août à l’Independence, une ville dans la paroisse Tangipahoa, en avance de l’arrivée de l’ouragan Ida. Elles sont fermées à cause des conditions concernant, selon Kanter. Il a continué, disant que « Le manque de respect pour le bien-être de ces résidents vulnérables est un affront de dignité humaine. On a perdu notre confiance en ces maisons de soin afin de fournir le soin adéquat à leurs résidents. »


Les maisons de soins fermées sont :

Maison DeVille Nursing Home, dans la paroisse Terrebonne

Maison DeVille Nursing Home of Harvey, dans la paroisse de Jefferson

Maison Orleans Healthcare Center, dans la paroisse d’Orléans

Park Place Healthcare Nursing Home, dans la paroisse de Jefferson

River Palms Nursing and Rehab, dans la paroisse d’Orléans

South Lafourche Nursing and Rehab, dans la paroisse de Lafourche

West Jefferson Health Care Center, dans la paroisse de Jefferson


Selon le département de santé louisianais (LDH), sept morts sont confirmées des 843 patients évacués à l’entrepôt. Cinq des septs morts sont dit par le coroner d’être liés à la tempête. Pendant moins de 24 heures après que le LDH a commencé leur évacuation de l’entrepôt le premier septembre, 721 des résidents ont été évacués, et le reste a été évacué par la fin de la journée le lendemain, le jeudi 2 septembre 2021.


Dre Phillips, le chef du LDH, a soutenu les actions de Kanter et elle a dit que, « L’action d’aujourd’hui contre ces établissements est nécessaire. Il y aura plus qui suit. Le mission de notre département est l'avancement de la santé et du bien-être de nos résidents – et cela inclut nos résidents vulnérables des maisons de soins. »


L’ordonnance de fermeture (et de prohibition de rapatriement) est en effet jusqu’au 10 septembre, mais il peut être maintenu. Il a été mis en effet le 4 septembre. En ce moment, il y a une enquête active. Après l’atterrissage de l’ouragan, la situation à l’entrepôt a été tentée d’être examinée, mais les inspecteurs du LDH ont été expulsés de la propriété. Des employés du LDH ont aussi dit être intimidés par le propriétaire des maisons de soins, Bob Dean.


Dean a dit qu’il y avait seulement cinq morts en six jours, et typiquement avec 850 patients il y a quelques morts quotidiennement, donc le soin des patients était très bon. Il a aussi dit que le LDH a violé son droit du 4e amendement de la constitution, quand les inspecteurs ont essayé d’entrer l’entrepôt le 31 août.


Celui-ci n’est pas la première fois que M Dean s’est rencontré une tragédie liée à sa propriété des maisons de soins. En 1998, pendant l’évacuation liée à l’ouragan Georges, il y a eu une mort pour laquelle Dean a été poursuivi.


Si vous cherchez vos proches qui étaient évacués des sept maisons de soins, appelez 2-1-1, qui coordonne avec l’Office of Aging and Adult Services (fr : le bureau des services pour les adultes et les personnes âgées) du département de santé pour faire la réunification des familles.